mardi 15 juillet 2014

LA MALADIE DE L’ÂME (1)


Il y a plusieurs choses qui peuvent causer à nôtre âme une blessure prolongée.  

I)                    Elles sont causées par... 

A.     Nos parents. Par exemple, plusieurs enfants souffrent à cause des fautes et de
manquements de leurs parents.
Les Écritures nous disent que les enfants doivent être enseignés et entraînés dans l'amour (Eph.6:4). Des paroles et actions injustes, insensées et méchantes peuvent causer de la crainte ou de la colère dans les cœurs des enfants. 

1)       L’abus physique. Certains parents sont très sévères et Ils ne louent jamais et
n'encouragent leurs enfants. Certains ont même recours à l'abus physique et à des coups corporels.
Dans ces situations, ce n'est pas seulement le corps qui souffre. L'âme (la personnalité et les émotions) peut être sérieusement endommagée aussi. Ces cicatrices internes sont souvent transportées dans leurs vies adultes.

2)       L'abus émotionnel. Les blessures invisibles, causées par des parents qui sont trop
critiques, sont souvent pires que les blessures de l'abus physique. Elles blessent l'âme.

Ceux qui ont été blessés de cette manière grandissent et deviennent des adultes avec beaucoup de problèmes émotionnels. Ces problèmes affectent leurs relations avec d'autres personnes - dans la famille, à l'école, au travail et même à l'église.
Alors, plusieurs enfants souffrent d'une basse estime personnelle. Ils ne pensent pas qu'ils peuvent réussir dans quoi que se soit. Ils ont peur de se charger d'autres responsabilités ou même de se préparer pour une meilleure position dans la vie.

Ils ont été si souvent abaissés ou critiqués qu'ils ont perdu tout espoir. Ils vivent sous un nuage de doute personnel et d'insécurité.

Nous sommes tous sujets à de tels sentiments de temps à autre. Cependant, certains individus ont été tellement blessés qu'ils ne peuvent pas vivre une vie normale. 

B.      Nos péchés. Les lois de Dieu concernant l'amour et la moralité étaient données pour
notre bien - être. Ils proviennent de Son cœur paternel parce qu'il aime Ses enfants. Il nous a donné ces lois ou règlements pour nous protéger des blessures, des peines et des douleurs. Quand nous brisons Ses lois morales, nos cœurs sont brisés. Quand vous brisez les lois de Dieu, vous finissez par avoir un cœur brisé ou blessé.

Nous ne sommes pas les seuls à souffrir; d'autres souffrent avec nous. Nos péchés touchent d'autres personnes et leurs péchés touchent aussi notre propre vie. La conséquence du bris de la loi de Dieu est souvent une blessure ou une douleur pour les enfants innocents. Ils ne doivent pas être blâmés pour toutes leurs douleurs et souffrances.
Vos parents buvaient- ils à l’excès des breuvages alcooliques? De tels parents quelquefois frappent et blessent leurs enfants quand ils sont saouls. L'enfant souffre (même s'il est innocent de quelque mauvaise action). 

1)      Les péchés sexuels. Le péché ou le compromis moral blesse et endommage aussi
l'âme .L'Ancien Testament supporte cette vérité par les paroles suivantes:

"Mais celui qui commet un adultère avec une femme est dépourvu de sens, celui qui veut se perdre agit de la sorte; il n'aura que plaie et ignominie et son opprobre ne s'effacera point"(prov.6:32,33). 

2.      Le discours de la société.  Malheureusement, la société moderne désire enlever
toutes les limites morales concernant les relations sexuelles. Aujourd'hui, certaines personnes insensées disent qu'aussi longtemps que personne n'y voit aucune objection, toute activité sexuelle est acceptable.

L'adultère, l'homosexualité, les relations sexuelles avec des enfants et d'autres pratiques honteuses ne sont pas considérés comme des péchés par ces personnes. Ces actions tombent dans le royaume des "droits" personnels de chaque individu. De telles activités sont appelées des marques de la " liberté" personnelle de ces pauvres lépreux spirituels d'aujourd'hui.

3.      Ce que Dieu dit. La parole de Dieu clairement défend une telle conduite immorale et
elle met en garde les gens en ce qui à trait aux résultats pénibles qui touche l’individu et la société.
       Les principes moraux de Dieu sont pour notre bien -être et notre bonheur personnel. Ils sont aussi pour le bien de la société entière.

    L'acte de violer les lois de Dieu n'apporte pas la vraie liberté. En fait, nous venons sous un esclavage qui conduira à la mort et à la destruction.

Dans le procédé naturel, il y aura beaucoup de douleur à chaque niveau- spirituel, émotionnel et physique .Ceci est vrai pour l'individu et pour la société.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire