mardi 28 février 2012

NOTRE DEFENSE CONTRE LE DIABLE



1.       Trois principes fondamentaux.
               Comment pouvons-nous affronter ce problème de la condamnation? Comment pouvons-nous affronter  les mensonges et les accusations du diable? La réponse est composée de trois vérités fondamentales:
1.       Accordez-vous promptement avec votre adversaire
2.       La réponse “Oui – Mais!’’
3.       Tournez-vous vers Jésus, votre refuge

2.       Les principes approfondis
Etudions ensemble ces trois vérités en  plus grands détails. Les trois forment une puissante défense contre les attaques de notre adversaire (ennemi), le diable.

a.       Accordez-vous promptement  avec  votre adversaire. Jésus dit: “Accorde-toi promptement avec ton adversaire…’’ (Mt. 5:25). Il parlait d’un ennemi qui cherchait à accuser quelqu’un devant un tribunal.
Notre “adversaire’’ est naturellement  le diable. Il cherche toujours à nous accuser non seulement face à face, mais aussi devant le trône de Dieu.
Au début, il peut sembler mauvais de s’accorder avec un tel ennemi. Cependant, si ses accusations sont vraies, il nous sera impossible de gagner en essayant de nous défendre. Si nous avons vraiment péché ou désobéi devant le Seigneur, il ne servira à rien de nier la chose.
Notre autorité sur le diable n’est pas établie sur notre sainteté ou sur nos bennes œuvres. Quelquefois, nous péchons et nous sommes privés du dessein de Dieu pour nos vies en Christ.
Jésus n’a pas dit que nous devrions nous disputer et nous défendre contre le diable. Il a dit de nous accorder avec lui et le faire promptement. Que signifie ceci? Qu’est-ce qui est accompli par une telle action? Considérons ensemble la possibilité suivante.
b.      La réponse “Oui – Mais!’’  Le diable vient juste de vous accuser d'avoir eu une mauvaise pensée. Vous répondez en disant: “OUI, diable, tu as raison, et j’avais tort. MAIS…’’ voici
maintenant la réponse qui laissera le diable totalement vaincu. “OUI, tu as raison, Mais le sang de Jésus-Christ ma purifié de tout péché.’’
Vous ne pouvez pas vous confier sur votre propre sainteté en essayant de nier votre erreur. Vous savez que vous avez péché, ainsi que le diable. Si vous essayez  de vous disputer avec lui sur ce sujet, vous allez perdre même avant de commencer. Non, le fondement de votre foi n’est pas notre bonté, mais la sainteté de Christ qui nous couvre.
c.       Tournez-vous vers Jésus. Que devons-nous faire alors quand l’ennemi essaye de nous faire
               reculer en lançant contre nous de grandes volées d’accusation et de condamnation? Nous nous accordons avec lui promptement et  nous nous tournons immédiatement à Jésus, notre refuge. Il est notre forteresse pour notre sécurité.
Quant nous essayons d’affronter l’ennemi en comptant sur notre sainteté ou droiture, nous nous laissons éloigner de notre refuge en Christ. A cet instant-même, nous serons vaincus.
Il n’y a aucune autre défense que Jésus. En Jésus-Christ, cependant, nous ne sommes pas seulement sauf et en sécurité, mais nous sommes aussi assurés d’une victoire certaine.
1)      Il n’y a aucune condamnation en Christ. La condamnation est une arme puissante entre les mains de Satan. Il l’emploie avec beaucoup de ruse. Il peut même venir vers nous déguisé en
“ange de lumière’’ (2 Co. 11:14). Ce faisant, il cherchera à nous tromper en nous faisant penser que nos sentiments de condamnation viennent de Dieu.

Comme nous avons vue ci-dessus, Dieu nous convainc de péché. Cependant, la raison est pour nous conduire à la repentance et aux pardons. Après que nous avons reçu notre pardon et que nous avons fait toutes restitutions nécessaires (si notre péché était contre une autre personne), le culpabilité qui reste n’est de Dieu – c’est la condamnation du diable.

Dieu ne nous condamnera jamais quand nous nous péchons ou tombons si nous nous repentons et confessons nos péchés à Jésus (1 Jn. 1:9).

Il nous reprendra et nous corrigera fermement, mais toujours avec amour. Sa correction ne suggérera jamais une idée de rejet. OUI. Il nous corrige. NON. Il ne nous rejette point! Nous sommes pour toujours acceptés dans la sainteté de Christ.

“Qui accusera les élus de Dieu? C’est Dieu qui justifie!
“Qui les condamnera? Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous!...
“Alors, il n’y a aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ’’ (Ro. 8 :33-34; Ro. 8: 1).

Satan est la source de notre condamnation. Il essayera de trouver un point faible dans notre vie et nous l’indiquera à plusieurs reprises. Il essayera d’infiltrer dans notre cœur des sentiments de culpabilité, de crainte, de doute et de désespoir.

Il essayera par ses mensonges de nous éloigner de notre refuge en Christ – notre sainteté en lui. S’il réussit à faire ceci, il sait que nous ne pourrons pas lui résister par la foi.

C’est la raison pour laquelle nous devons savoir ce que nous avons enseigné ci-dessus. Autrement nous ne serons pas des chrétiens heureux et victorieux.

2)      Justifiés en Christ. Par la mort de Jésus sur la croix, nous avons été sauvés de la culpabilité et du châtiment pour nos péchés. Nous sommes JUSTIFIES devant Dieu.

Plus que ça, nous avons été “sanctifiés’’ – rendus saints et droits en Christ. Quand Dieu nous regarde, il ne voit pas nos péchés, nos faiblesses ou nos manquements; Il voit la justice et la droiture de Son Fils. Nous sommes acceptés en lui, et nous avons reçu la bonté de Sa vie!

Nous ne pouvons pas seulement nous tenir debout sans crainte devant Dieu à cause de Christ, mais nous pouvons aussi résister à tout esprit malin sans aucune crainte. Notre justification en Christ est la fondation de notre victoire sur le diable.

3.       Une défense triple
              Satan sait ceci, mais il ne veut pas que nous le sachions aussi – ou que nous vivions par cette puissance. Faire ainsi est un signe de sa défaite certaine.

Donc, il cherchera à détruire notre foi et notre volonté de lui résister – en employant la condamnation, une arme puissante. C’est pourquoi Paul nous dit: “Vous devez connaître ses tactiques et ses desseins’’ (2 Co. 2 :11 – paraphrase).

Nous voyons alors que notre défense contre la condamnation du diable est composée de trois parties:
a.       Nous nous accordons avec notre adversaire, mais
b.      Nous réclamons la sainteté que nous avons en Christ, et
c.       Puis nous nous tournons à Jésus, notre refuge.
Nous sommes maintenant prêts à avancer vers la victoire.

4.       L’Epée de l’Esprit
Jésus est notre exemple pour une vie victorieuse. Sa victoire sur le diable et les puissances démoniaques a été remportée en employant la parole de Dieu. Pendant Ses tentations et Ses épreuve dans le désert, Jésus refusa et vainquit le diable avec les Saintes Ecritures – “Il est écrit’’.

“Réfuter’’ signifie prouver que la parole d’une personne est fausse en déclarant la vérité trouvée dans la parole de Dieu. Jésus était vainqueur avec la parole, et nous pouvons l’être aussi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire