lundi 5 septembre 2011

Comment tout a commencé? 2





b. Un rédempteur royal. Le Fils de Dieu – étant aussi le Fils de l’homme – regagnerait pour l’homme racheté l’autorité de régner, qu’il avait perdue par le péché.

Un jour, le royaume des cieux régnera sur la terre à travers les enfants de Dieu. Jésus, notre Frère Rédempteur, est le ‘‘premier né’’ de cette glorieuse famille. Il nous accorde une victoire qui durera pour toute l’éternité.

Le thème de la restauration du gouvernement divin grâce à la postérité royale de Dieu peut être tracé à travers les Ecritures. Regardons ensemble la lettre de Paul aux églises de Galates :

‘‘Mais, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme, né sous la loi, afin que nous puissions être adoptés dans la famille de Dieu comme Ses propres enfants.

‘‘Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie : Abba ! Père ! Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils ; et si tu es Son Fils, tout ce qui Lui appartient t’appartient aussi’’ (Ga. 4 : 4-7 – paraphrase).

On peut facilement voir que Paul fait une liaison entre la naissance du Seigneur Jésus et la postérité promise à la femme dans Genèse 3 : 15. Jésus-Christ est venu sur cette terre, né d’une femme.

Jésus est venu afin de racheter l’humanité, et pour remettre à l’homme l’autorité qu’il avait perdue. Il accomplit ce que Dieu la Père avait promis au Diable qu’Il ferait – au moment propice. Ce moment est arrivé par la mort de Jésus-Christ, et Satan fut vaincu et détrôné.

L’autorité qu’il avait enlevé à Adam et Eve par la ruse a été redonnée aux fils et aux filles de Dieu, qui ont été rachetés.


4. Satan essaya de détourner le plan


Cette vérité nous aide à comprendre ce qui passait quand Jésus fut tenté par Satan au début de son ministère sur la terre. Premièrement, le diable défia la Source de son autorité divine en questionnant sa postérité: Si tu es le fils de Dieu… (Mt. 4:3).

a. Satan tente Jésus. Cependant c’est la dernière tentation qui est entièrement concentrée sur la question de l’autorité et de domination. Lisons les versets ensemble:

“Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tout les royaumes du monde et leur gloire,
“Et lui dit: Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m’adores.

“Jésus lui dit: retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adorera le Seigneur, ton Dieu, et tu le servira lui seul.

“Alors le diable le laissa. Et voici des anges vinrent auprès de Jésus, et le servaient’’ (Mt. 4:8-11).

Il est intéressant de noter que nous nous plaçons sous l’autorité de celui que nous adorons. En fait, l’entité que nous adorons devient notre autorité. En réalité, le diable disait: “Si tu veux te mettre sous mon autorité, je te laisserai régner sur tout les royaumes du monde.’’ Jésus comprit cette ruse et refusa de s’y soumettre.


1. La tentation était réelle.

Il y a un point important mentionner ici qui nous s’accorde une meilleure compréhension du thème principale de cette étude. Est- ce que l’offre de Satan était véritable? Avait t’il une telle autorité à donné? Si la réponse est négative, alors la proposition faite à Jésus n’était pas une vraie tentation. Si j’offrais dix millions de dollars à la personne qui tombera à mes genoux et m’adorera, la majorité de vous serait pris de rire. Pourquoi? Parce que vous savez que je n’ai pas cette somme d’argent. Ce ne serait pas une vraie tentation. Il n’en n’était de même pour Jésus. Ses tentations étaient réelles. Le diable offrait une occasion d’éviter le chemin de la croix. Mais le prix requis était la désobéissance à son père dans le ciel. Il lui fallut une vraie force pour résister. Les combats de Jésus face à ces tentations étaient si puissants et acharner que des anges sont vénus l’aider à se remettre.


2. Satan avait l’autorité.

Oui, au temps de ces tentations, Satan possédait l’autorité et la domination sur tous les royaumes de ce monde. C’était l’autorité qu’il avait ôtée à Adam quand ce dernier avait désobéi à Dieu dans le jardin d’éden. Quand Adam et Eve se sont soumis aux mensonges du diable, ils se sont placés sous son autorité et ils lui ont donné la leur. C’était cette autorité et cette Domination que Jésus était venu reprendre pour l’homme. Jésus savait ceci—Et Satan aussi.
Dieu en avait parlé dans le Jardin d’Eden. Depuis ce temps, le diable avait essayé de détruire le peuple hors duquel cette postérité royale devait venir.

b. Satan a essayé de détruire Jésus. Il a essayé de détruire Jésus dès sa naissance. Satan porta le rois Hérode à tuer tous les enfants âgés de moins de deux ans, seulement un homme possédé ferait une telle chose.
Qu’est-ce que Satan cherchait? Il voulait détruire Jésus. Satan savait que quand Jésus deviendrait homme, il y aurait un combat pour le pouvoir et l’autorité qui lui appartenaient depuis la chute de l’homme. Quand l’usage de la force ne réussit point, le diable essaya de vaincre Jésus de la même manière qu’il avait triomphé d’Adam et Eve. Il essaya de l’éloigner de la volonté et de la parole de Son Père. Il espérait que jésus agirait pour Son propre intérêt.

Oui Satan savait que Jésus était “la postérité de la femme’’, qui était venue pour lui enlever son pouvoir – son droit de régner. L’offre de l’autorité mondiale par Satan était un effort pour éviter cette perte en plaçant Jésus premièrement sous son contrôle.

c. Satan ne comprenait pas l’importance de la croix. Même si Satan savait que son royaume et sa puissance étaient menacés par Jésus, il est possible qu’il ne connaissait pas la manière dont Jésus le vaincrait. Paul nous dit que le plan du salut de l’homme par la croix n’était pas compris par les chefs et les princes. “…sagesse qu’aucun des chefs de ce siècle n’a connue, car, s’il l’eussent connue, ils n’auraient pas crucifié le Seigneur de gloire’’ (1Co.2:8).

Puisque la Bible appelle le diable “le dieu de ce siècle’’ (2Co.4:4), la majorité des savants en Bible croit que 1Corinthiens 2:8 parle du diable et de ses princes. Les chefs de ce monde sont souvent des représentants de princes démoniaques. Les princes des ténèbres qui dirigent ces dirigeant de ce monde ne connaissent point la puissance et le dessein de la croix.

Jésus savait très bien qu’il devrait premièrement souffrir avant d’entrer dans Sa gloire (Luc 24:26). Il était l’Agneau sacrifié avant la fondation du monde (Ap.13:8). Le calvaire et la croix devraient précéder le royaume et la couronne. L’offre du diable, la domination du monde, était une tentation où Jésus aurait pu régner sur toute la terre sans la peine et la souffrance de la croix. Fin...









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire